5 av. Habib Bourguiba, Le Bardo(Tunis) Tunisie
Tel: (+216) 71 506 501
Chirurgien Gynécologue Obstétricien

Newsletter

Vous désirez recevoir nos nouveautés

Docteur Ahmed SKHIRI vous répondra en personne

Cabinet: Le Triangle Médical 5 avenue Habib Bourguiba
Le Bardo Tunis TUNISIE
Email: cabinet@drskhiri.com
Carte cabinet Dr Ahmed SKHIRI
Téléphone pour rendez-vous
(+216) 71 506 501
Kyste de l’ovaire

Définition:

Le kyste de l’ovaire est une tumeur à composante liquidienne qui se développe aux dépens de l’ovaire, de taille > 30 mm. Il est le plus souvent bénin.

 

Les kystes peuvent être de deux types :

  • Le kyste fonctionnel : il est de loin le plus fréquent et à priori bénin. Il résulte d’une stimulation excessive de l’ovaire avec transformation d’un follicule ou d’un corps jaune en kyste. Il peut régresser spontanément après les règles ou après un traitement hormonal.
  • Le kyste organique : il se développe au dépend des tissus de l’ovaire. Il est le plus souvent bénin, mais peut être à malignité limité (tumeur border line de l’ovaire) ou malin (cancer de l’ovaire).

Signes cliniques et symptomes:

Tous les kystes ne présentent pas de symptômes. Il peut être découvert à l’occasion d’une consultation systématique chez le gynécologue. La patiente peut consulter pour des pesanteurs pelviennes (bas du ventre), douleurs pelviennes, des signes urinaires ou des troubles de règles.

C’est l’échographie qui permet de poser le diagnostic d’un kyste de l’ovaire. Elle peut être effectuée par voie abdominale ou endovaginale. Elle précise le côté du kyste, sa taille et son aspect.

Kyste de l’ovaire Dr SKHIRI Tunis

Les complications possibles :

  • La torsion de l’ovaire se manifeste par des douleurs pelviennes violentes, brutales, parfois des nausées et des vomissements. Le traitement est urgent, généralement par cœlioscopie.
  • L’hémorragie intra kystique complique le plus souvent les kystes fonctionnels. Elle se manifeste par de douleurs rapidement progressives. L’évolution est le plus souvent favorable sous traitement antidouleur mais une cœlioscopie est nécessaire dans certains cas.
  •  La rupture du kyste, donne des douleurs brutales avec parfois des nausées et des vomissements. L’échographie ne retrouve plus de kyste.

Traitement :

  • les kystes fonctionnels nécessitent le plus souvent une simple surveillance, parfois un traitement médicamenteux est prescrit.
  • En cas de persistance d’un kyste au delà de 3 mois ou si l’échographie évoque un kyste organique un traitement chirurgical sera envisagé.
  • Il sera le plus souvent par cœlioscopie sous anesthésie générale. Dans quelques cas une laparotomie (ouverture de la paroi abdominale) sera réalisée.
Conçu et réalisé par Moziware Web Agence