Violette Medical Center, Cabinet A 28, 2ème étage
Avenue Hédi Nouira, Cité Ennasr - Tunis - Tunisie
AccueilCauses d’infertilitéObstruction des trompes de Fallope

Obstruction des trompes de Fallope

Parmi les causes de l’infertilité, on trouve fréquemment une anomalie des voies génitales féminines appelé: obstruction des trompes de Fallope.
L’ovule et le spermatozoïde n’arrivent tout simplement pas à se rencontrer à cause des trompes bouchées.

Anatomie de l’appareil génital féminin

Quel est le rôle des trompes de Fallope ?

Les trompes de Fallope (également appelées trompes utérines) sont des conduits qui transportent l’ovule, vers l’utérus. Elles relient les ovaires et l’utérus via le pavillon.

Lors de l’ovulation, l’ovocyte expulsé par l’ovaire est capturé par le pavillon (partie terminale de la trompe).

La fécondation (rencontre entre l’ovule et le spermatozoïde) s’effectue au niveau des trompes, lors du trajet de l’ovule vers l’utérus.

Pour qu’une femme puisse tomber enceinte et avoir un bébé, il faut que les trompes fonctionnent normalement et soient intactes (au moins l’une !).

Obstruction des trompes: que se passe-t-il ?

Quand les trompes sont bouchées, cela va gêner le mouvement de l’ovule et des spermatozoïdes. Soit l’ovule ne peut pas rencontrer le spermatozoïde (et il n’y a pas de fécondation), soit il y a fécondation, mais l’œuf ne peut pas progresser vers l’utérus.

Lorsque la fécondation ne s’effectue pas, on parle d’une stérilité tubaire.

Si l’occlusion n’est pas complète, l’œuf fécondé pourra circuler, mais aura des difficultés pour progresser vers l’utérus. L’embryon s’implantera alors dans la trompe et évoluera en grossesse extra-utérine. A un moment donné, la trompe va se rompre, provoquant une hémorragie interne.

Adherences trompes de Fallope

Les causes d’Infertilité tubaire

Plusieurs affections peuvent entraîner une imperméabilité des trompes de Fallope :

Les infections sexuellement transmissibles
D’autres infections génitales
L’Endométriose
Les séquelles d’une intervention chirurgicale (les adhérences)
Les anomalies congénitales
Les fibromes

Les infections sexuellement transmissibles

L’imperméabilité des trompes est due souvent à des maladies sexuellement transmissibles passée inaperçues (chlamydia, mycoplasme, gonocoques).

Pour prévenir ces infections, il est recommandé de se protéger lors des rapports sexuels et un suivi régulier chez son gynécologue.

Les autres infections

D’autres infections peuvent contaminer les trompes. En cas de péritonite (une infection du péritoine) par exemple, suite à une appendicite compliquée.

Les infections utérines peuvent aussi boucher les trompes. En cas d’antécédent d’avortement ou de fausse couche, les cicatrices au niveau des tissus après ces événements vont se développer et constituer des obstacles au niveau des trompes. C’est le cas aussi avec un ou des antécédents de grossesse extra-utérine.

L’endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique causée par la présence de cellules de l’endomètre en-dehors de l’utérus.
La présence anormale de cette muqueuse utérine au niveau des trompes va bloquer la progression des spermatozoïdes vers l’ovule et empêcher la fécondation.

Les séquelles chirurgicales

On parle d’une adhérence lorsque les parois des trompes se collent, empêchant le mouvement de l’ovule et du spermatozoïde. Ces adhérences sont parfois des complications post-opératoires. Elles peuvent se former suite à une appendicectomie ou une chirurgie des ovaires ou de l’utérus.

Comment savoir si les trompes sont bouchées ?

L’obstruction au niveau des trompes est souvent difficile à détecter à l’examen car il y a peu de symptômes.
Un bilan de fertilité est demandé après un an de rapport sexuels non protégés sans grossesse (après 6 mois pour les femmes de 35 ans et plus).
Ce bilan comporte
Pour monsieur : un spermogramme
Pour madame : un bilan hormonal (FSH, LH, Prolactine et AMH) et une hystérosalpingographie (HSG) ou radio de l’utérus et des trompes.

L’hystérosalpingographie

consiste à injecter du liquide opaque au niveau du col de l’utérus (par voie vaginale) et à suivre la progression de ce produit au niveau des trompes par une radiographie. C’est un examen spécifique permettant de détecter une anomalie au niveau de la perméabilité des trompes.

Outre la radio des trompes, votre gynécologue pourra vous indiquer une hystéroscopie, un examen qui permet de visualiser la cavité utérine, l’aide d’un hystéroscope (endoscope muni d’une caméra) en passant par le vagin.

La coelioscopie

peut aussi être envisagée. Cet examen nécessite une anesthésie générale. Le gynécologue fait une petite incision au niveau du nombril (ombilic) et insère un appareil optique, afin d’examiner les trompes utérines de « l’extérieur ».
Elle peut être complétée par une épreuve au bleu, qui consiste à injecter un produit de couleur bleue permettant d’évaluer la perméabilité de la trompe.

L’avantage de la coeliocopie gynécologique qu’elle permet, dans certains cas, de traiter les anomalies des trompes en même temps opératoire.

Traitements des obstructions des trompes de Fallope

Il n’y a pas de traitement médicamenteux capable de rétablir la perméabilité des trompes.

Le traitement dépendra de l’origine des anomalies des trompes et de la gravité d’atteinte.

En cas d’infertilité tubaire votre gynécologue spécialiste de la fertilité pourra vous proposer : une coelioscopie, un cathétérisme sélectif des trompes ou une Fécondation in vitro (FIV).

La coelioscopie

Elle permet de perméabiliser les trompes, pour les rendre à nouveau fonctionnelles, si l’état de la trompe le permet.

Enlever les accolements qui bloquent les trompes est appelé Adhésiolyse.
On peut ouvrir l’extrémité externe de la trompe (appelé fimbrioplastie) ou réaliser une reconstruction chirurgicale du pavillon de la trompe (néosalpingostomie).

Si la trompe est complètement bouchée et très dilaté (hydrosalpinx) votre gynécologue, pourra vous proposer d’enlever la trompes malade (salpingectomie). Pour une grossesse, il faudra passer à la Fécondation In Vitro par la suite. Le taux de

La cannulation tubaire ou cathétérisme sélectif des trompes

peut être proposé si l’obstruction se trouve plus près de l’utérus (atteinte proximale). Elle permet, par l’insertion d’un cathéter via l’utérus, de désobstruer la trompe et de lui rendre sa perméabilité. Elle est appelé aussi hystérosalpingographie sélective est nécessite un centre de radiologie spécialisé.
Cette intervention n’est pas recommandée si la trompe est malade ou si le couple est en projet de Procréation Médicalement Assisté (PMA).

Grossesse après débouchage des trompes

Bon à savoir : si une seule trompe est bouchée, le traitement n’est pas toujours obligatoire, une grossesse est possible.

Le taux de réussite de la chirurgie est très variable. De plus, le risque de grossesse extra-utérine est augmenté suite à ce type d’intervention.

Si le traitement chirurgical des trompe n’est pas possibles (trompes trop abîmées) ou inefficaces, la Fécondation In Vitro (FIV) peut être proposée au couple.

La FIV consiste à féconder un de vos ovules avec du sperme à l’extérieur de votre corps avant d’implanter l’embryon ou les embryons dans votre utérus. Cette méthode permet de ne pas avoir besoin des trompes de Fallope, c’est pourquoi tout blocage à ce niveau-là ne pose pas de problème.

Le taux de réussite de la FIV en Tunisie est variable selon l’âge de la femme et la présence d’autres facteurs d’infertilité.

ARTICLE SIMILAIRE
1,295,047FansJ'aime
6,590SuiveursSuivre
9,966SuiveursSuivre
74SuiveursSuivre
41,200AbonnésS'abonner

ARTICLES POPULAIRES